mais Qui êtes-vous jessica ....


Tout simplement, qui êtes-vous Jessica ?

 

C’est une vaste question ! Je suis une jeune (mais si) femme de 31 ans, maman de deux petits garçons. J’aime des tas de choses dans la vie ! Ma petite famille, mon village, dessiner, le chocolat, la cuisine, les licornes, et le punk rock et le métal (pas tellement assorti aux licornes, j’en conviens). Je n’aime pas les guêpes. Voilà, comme ça, les présentations sont faites, et les guêpes peuvent passer leur chemin.

 

Quel a été le début de l’aventure «Mes enfants sont drôles» ?

 

Quand j’étais petite fille, je disais à tout le monde que «quand je serai grande, je serai dessinatrice». Mais doutant franchement de mes capacités à percer dans le milieu, j’avais abandonné l’idée. Je dessinais juste pour moi, comme ça, pour mes enfants aussi. Et puis au mois de mai 2016, alors que j’étais au chômage depuis quelques semaines et que je souhaitais faire de ma vie professionnelle quelque chose que j’aime et qui me ressemble, une amie très chère à mon coeur m’a très fortement encouragée à me lancer. J’ai ouvert ma page Facebook «Mes Enfants Sont Drôles» car, c’est vrai, ils sont très drôles. Et je n’ai rien compris à la suite, tant je ne m’y attendais pas ! Des commentaires supers positifs, que des bons retours, et des gens ont commencé à me demander de faire un portrait de leur famille, et puis à me demander un objet avec un portrait dessus, et ensuite tout s’est enchaîné et j’ai compris que j’étais en train de réaliser mon rêve, oui, je peux dire aujourd’hui que, ça y est, je suis «dessinatrice».

 

D’où vient votre créativité ou plutôt qui vous inspire ?

 

En premier lieu, mes enfants ! Ils sont une source quasi intarissable de drôleries à raconter. Et puis tous les parents se reconnaissent facilement dans ce que je raconte. On vit tous à peu près les mêmes choses avec nos enfants.

 

D’autres illustrateurs m’inspirent aussi, comme Héloise Weiner, qui cartonne avec «It’s a mum’s life» (www.itsamumslife.fr). Je me tourne également souvent vers les livres de mon enfance, ceux qui me donnaient envie de dessiner, comme «Les Triplés» de Nicole Lambert, ou encore «Caroline et ses amis» du très talentueux Pierre Probst.

 

Qui est «Lili la Licorne», votre mascotte ?

 

Lili la licorne, pour être tout à fait franche avec vous, est arrivée d’elle même, sans prévenir. Je l’ai dessinée pour la toute première fois lors d’un salon littéraire jeunesse. Une petite fille de maternelle est venue me voir à mon stand, et m’a dit qu’elle voulait que je lui dessine une licorne mignonne. Et j’ai dessinée celle qui s’appelle aujourd’hui Lili, comme ça, toute ronde, toute dodue, avec son gros nez. J’aime tout ce qui est rond. Ce qui est rond, est mignon ! 

 

Je souhaite à Lili une longue vie bien remplie, parsemée d’aventures extraordinaires !